Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Eurovision rime avec censure

22 Mai 2015 Publié dans #C'est juste mon avis

La censure s'est invitée au Concours eurovision de la chanson et même d'une belle manière puisqu'on se trouve confronté à deux affaires qui font tâche pour un concours qui se targue de défendre les droits de l'homme. C'est presque Conchita Wurst qu'on assassine - et ce n'est pas la première fois : cf. article

En effet, sous prétexte que les chanteurs ne peuvent pas porter de messages politiques et que certains risqueraient d'être hués par une partie de la salle en raison de la politique du pays qu'ils représentent, on apprend d'une part que des dispositifs anti-huées ont été installés afin de ne pas vexer la Russie et sa chanteuse qui a elle-même prévu des oreillettes anti-huées et, d'autre part, que les paroles de la chanson hongroise qui dénonce l'absurdité de la guerre et où il était fait référence aux massacres de Gaza, ont été censurées à la demande d'Israël qui s'est plaint d'être critiqué, un pays qui pourtant, en 2007, apprend-on, invitait, dans sa chanson, à bombarder l'Iran, sans que personne n'y trouve à redire.

Une chanson contre la guerre ou pour la paix  - et Dieu sait s'il y en a eu par le passé à l'Eurovision - étant par sa nature même politique, cette censure apparait d'autant plus incongrue et même choquante dans le contexte qui fait suite aux attentats de janvier 2015.

Ceux qui regarderont l'Eurovion cette année, sauront donc que c'est à ce prix - une atteinte à la liberté d'expression - qu'ils mangeront du sucre en Europe.

Commenter cet article