Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Porte Mars - Reims

10 Août 2015 Publié dans #Lieux parisiens et rémois

La Porte Mars qui était située à proximité d'un temple dédié au dieu de la guerre est, si l'on excepte les diverses pièces archéologiques exposées au Musée Saint-Remi, dont le sarcophage dit de Flavius Jovin, l'un des seuls bâtiments gallo-romains à nous être parvenu presque intact de l'antique cité de Durocortorum, capitale de la Gaule Belgique, avec les cryptoportiques de la Place du Forum.

Construite vraissemblablement au IIème S. en l'honneur des empereurs romains, elle faisait partie de l'ensemble des quatre arcs construits à la limite de la ville sur les axes principaux que sont le décumanus (axe est-ouest) et le cardo (axe nord-sud) et ouvrait vers les routes qui menaient à Laon, Boulogne et Bavay.

Au IVème S., avec le retour de l'insécurité, elle fut intégrée aux remparts de la cité, avant de finir emmurée dans l'enceinte du palais des archevêques de Reims au XIIIème S, dont elle n'en fut dégagée qu'en 1840, lorsque la démolition des remparts commença. Une autre Porte Mars, dont les restes ont été trouvé lors des fouilles récentes au Boulingrin, la remplaça alors comme entrée de la ville.

L'intérêt naissant pour les "vieilles pierres" contribua cependant à son sauvetage et l'architecte de la ville, Narcisse Brunette, en assura la conservation et la restauration partielle (reconstitution du pilastre ouest).

Long d'une trentaine de mètres, haut d'environ 13 à 15 mètres à l'époque antique, épais d'environ 6,40 mètres, il présente, quoique très dégradée, une riche décoration d'inspiration locale avec notamment un calendrier agricole représentant les 12 mois de l'année dont une scène avec une moissonneuse gauloise, en plus de thèmes classiquement romains comme la représentation de Romulus et Remus (d'après certaines légendes, Remus n'aurait pas été mis à mort et aurait réussi à gagner la Gaule où il aurait fondé Reims), de la déesse Léda...

Fragilisée par le temps, en état fortement dégradé, la Porte Mars est d'autant plus menacée que la dalle de béton qui a été posée au XIXème S. pour en assurer la protection s'est fissurée, n'assurant plus l'étanchéité du monument.

La ville de Reims a lancé une souscription pour financer une partie des travaux de protection lancés en cette année 2015 (reprise du recouvrement, installation d'une couverture en plomb, réalisation d'un réseau d'évacuation des eaux pluviales); c'est pourquoi elle est actuellement recouverte par une bâche appelant au mécénat.

Les particuliers peuvent s'y associer à l'adresse suivante:

http://www.reims.fr/economie-emploi/mecenat/je-suis-mecene.htm

 

Commenter cet article