Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La gauche Cavaignac

28 Février 2016 Publié dans #C'est juste mon avis

..

(Meissonnier, la Barricade, rue de la Mortellerie, juin 1848)

Il fallait bien toute l'inculture politique et historique d'un Hollande, d'un Valls et d'une El-Khomri pour en arriver à vouloir remettre en cause la journée de 8 heures, ne serait-ce que par dérogation et par négociation et accords d'entreprises (comprendre le chantage à l'emploi) ou proposer que les apprentis de moins de 18 ans puissent travailler jusqu'à 10 heures par jour et 40 heures par semaine.

Obtenue en France en 1919 afin d'apaiser le climat social tendu de l'après-guerre sur fond d'inflation et de chômage - Clemenceau n'a pas cru devoir reporter plus longtemps cette mesure attendue par une grande partie des salariés qui ont combattu dans les tranchées de 14/18 -, la journée de 8 heures fut l'objet d'un long combat mené par les réformateurs sociaux, les syndicats et les salariés à partir de 1890, un combat qui ne fut pas exempt de drames et de morts comme lors de la fusillade de Fourmies, le 1er mai 1891 qui fit neuf morts, dont un enfant de 11 ans, Emile Cornaille, ce qui avait fait dire à Clemenceau: « Il y a quelque part, sur le pavé de Fourmies, une tache innocente qu’il faut laver à tout prix….Prenez garde ! Les morts sont des grands convertisseurs, il faut s’occuper des morts ! ».

Mais, non contents de proposer de remettre en cause ce grand acquis social, Hollande, Valls et El Kromri se proposent aussi de revenir sur ceux de 1981 et du Front populaire: toujours sous la menace du chantage au licenciement, il sera désormais possible de travailler jusqu'à 48 heures et même 60 par semaine pendant une période plus ou moins limitée en plus des 12 heures par jour !

12 heures de travail par jour, c'est d'ailleurs le temps de travail imposé par le parti de l'Ordre, parti de monarchistes à peine dissimulés, après que le général Cavaignac ait fait tirer sur les ouvriers en juin 1848. Comment peuvent-ils proposer de retourner à ce pacte d'infâmie signé sur le sang de 4000 Français ?

En oubliant que c'est au grand vainqueur de 1918, Georges Clemenceau que l'on doit la journée de 8 h, en remettant en cause les sacrifices au prix de leur sang des salariés pour la journée de 8 heures, en remettant en cause les acquis du Front populaire, en ramenant les Français à un temps de travail défini par les mitrailleurs de juin 1848, ce n'est pas seulement au Code du travail qu'Hollande, Valls et El-Khomri s'attaquent, c'est à la République, à ses valeurs, à ceux qui ont combattu pour elle et pour sa défense. Il faut le dire clairement, ces gens-là ne SONT PAS républicains.

 

 

Commenter cet article