Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La carte des régions, une bouffonnerie

16 Juillet 2014 Publié dans #C'est juste mon avis

http://s2.lemde.fr/image/2014/07/15/534x0/4457637_6_e160_cette-nouvelle-version-prevoit-la-fusion-des_865103616b63b3010fe679fdd34e7738.png

Personne ne sait si, in fine, la réforme territoriale se fera ou ne se fera pas, mais, quoi qu'il en soit, comment ne pas dénoncer cette sinistre bouffonnerie où les élus découpent la carte au gré de leurs intérêts personnels, comme jadis on a découpé l'Afrique, sans tenir compte des populations, des attaches, des inimitiés, ni même - et c'est peut-être le plus grave - des nombreux travaux que les géographes consacrent périodiquement au problème.

De plus, pas touche à la Bretagne de Le Drian; pas touche à l'Ile-de-France qui, normalement aurait dû être rattachée en toute logique à la Picardie et la Champagne-Ardenne au vu des nombreuses résidences secondaires qu'y possèdent les Parisiens et de la proximité géographique (Reims à 45 minutes de Paris); pas touche à la Corse; pas touche à Pays-de-Loire parce que, pour des raisons idéologiques qui datent de la Révolution, on ne veut pas réunir Nantes à la Bretagne...

Autre boufonnerie, on remanie les régions, mais pas question d'y supprimer le moindre élu: les nouvelles assemblées comporteront un nombre d'élus égal à l'addition de l'ensemble des élus des anciennes assemblées ! Il ne faudrait quand même pas que l'on prive tel ou tel politicard de sa rente de situation.

De même, à aucun moment, l'impact sur les économies locales de la suppression de certains sièges d'exécutifs régionaux et départementaux n'ont été calculés pour les villes "perdantes".

Quid aussi de la carte des autres administrations ? Les académies, calquées sur la carte des régions vont-elles, elles aussi, évoluer ? Auquel cas, certaines villes (ex. Châlons-en-Champagne) qui ont déjà perdu leurs régiments, qui perdront leur conseil général et/ou régional et qui perdraient aussi leur académie, seraient mises en réelles difficultés économiques.

D'autre part, quid de la gestion d'un certain nombre de services (ex. les archives départementales) ? On les laisse où ils sont, on les regroupe ? Que fait-on des personnels, des bâtiments ? De lourds investissements ont été consentis pour moderniser ces lieux (ex. l'annexe des archives départementales de la Marne, à Reims, qui vient tout juste d'ouvrir après la construction d'un bâtiment toute nuef) et tout cela serait jeté à la poubelle ?


Enfin, avant de remanier la carte, il aurait peut-être déjà fallu réfléchir à rendre la régionalisation plus juste car, à l'heure actuelle:

- la régionalisation a accentué les déséquilibres du territoire entre régions riches et régions pauvres, malgré des mécanismes de rééquilibrages imparfaits

- partout, les villes ont été favorisées aux dépens du rural

- partout, elle s'est traduite par l'essor considérable de vastes zones commerciales aux portes des villes avec, comme conséquence, une multiplication des déplacements urbains et de la pollution qui va avec,

- elle pénalise le contribuable et viole chaque jour l'égalité de tous devant l'impôt car celui-ci varie en fonction des taux votés par la collectivité à laquelle il appartient et en fonction de la richesse ou de la pauvreté de sa région. Un habitant de région riche paye, en général, moins cher qu'un habitant de région pauvre, quand bien même ses revenus personnels seraient moindres. Il faudrait rétablir un taux unique, valable sur toute la France afin de mettre fin à ces injustices territoriales.

 

Tout cela montre que la nouvelle découpe a été pensée par des crânes d'oeufs sans cervelle et des politicards ineptes, prêts à foutre des millions par la fenêtre tout en ravalant leurs concitoyens au rangs de vulgaires Sénégalais à peine entrés dans l'histoire qu'on découpe à la criée, sans leur demander leur avis.


Commenter cet article