Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Rivière rouge

24 Janvier 2015 Publié dans #Cinéma d'hier et d'aujourd'hui

http://www.dvdclassik.com/upload/images/galeries/film-la-riviere-rouge5.jpeg

 

La Rivière rouge (Red River) est le premier western d'Howard Hawks. Il fut tourné en 1946, mais subit de nombreuses retouches et ne sortit sur les écrans qu'en 1948 avec, en vedettes, John Wayne et un jeune inconnu dont le film devait lancer la carrière: Montgomery Clift.

 

C'est l'histoire d'un homme, Tom Dunson (John Wayne) qui, parti de rien en 1851, rêve de se constituer le plus beau des troupeaux du Texas, sacrifiant tout à son projet.

Quatorze ans plus tard, son but est enfin atteint (il possède environ 10 000 têtes de bétail), mais le Sud a été ruiné par la Guerre de Sécession, personne n'a les moyens d'en acheter et les hommes revenus de la guerre connaissent une sérieuse période de vaches maigres. Dunson décide alors de tenter un pari fou: aller vendre son troupeau au Missouri, à 2 000 km de distance, où les prix se sont envolés.

Dur et intransigeant avec lui-même comme avec les autres, faisant régner une discipline de fer, Dunson exige, durant le voyage, une obéissance absolue et totale à ses volontés et se comporte comme le seul maître après Dieu sur terre parce qu'il estime que c'est la seule façon de galvaniser les énergies derrière un patron "sûr et expérimenté" et d'empêcher les faibles de flancher.

Les choses se corsent cependant quand il refuse de modifier son trajet, malgré toutes les indications qui laissent à penser qu'on puisse se rendre à Abilène, au Kansas avec plus de profit car, même s'il se trompe, changer d'itinéraire serait pour lui faire preuve d'un aveu de faiblesse incompatible avec l'image qu'il se fait du "chef".

C'est alors que le conflit éclate avec Matthew Garth (Montgomery Clift), son fils adoptif.

 

Histoire d'hommes, histoires de destins, histoire de deux hommes qui s'aiment et se respectent profondément mais que les circonstances opposent, histoire d'une génération passant le relai à une autre, ce western semble aussi préfigurer les conflits qui, au cours des années 1950 - 1970, vont voir rivaliser la génération qui a participé à la Seconde Guerre mondiale et en est revenue avec une certaine éthique et une certaine morale, avec la génération de leurs enfants. Clift représente la version masculine de cette nouvelle jeunesse, Joanne Dru, la version féminine et l'antithèse de cette fiancée que Dunson abandonne au tout début du film.

 

A noter que la version disponible en DVD n'est pas celle sortie en salle en 1948: Hawks qui y trouvait certaines imperfections, malgré le succès populaire qu'il remporta, y pratiqua quelques retouches qui donnèrent cette version habituellement diffusée. La version d'origine est cependant disposible en Blue-Ray semble-t-il.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Tietie007 04/03/2015 12:34


Peu de souvenirs de ce western, pour moi, Monty, c'est le son du clairon pour commémorer la mémoire de son ami assassiné, dans Tant qu'il y aura des hommes. Mythique !