Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La sortie, c'est maintenant !

1 Juin 2014 Publié dans #C'est juste mon avis

http://tr30dunkerque.unblog.fr/files/2009/01/sortie.jpg

 

Après les élections européennes de dimanche dernier où Hollande et sa majorité ont été étrillés par les électeurs et les abstentionnistes, on aurait pu s'attendre à ce que l'Elysée fasse, au minimum, profil bas et s'abstienne d'intervenir pour ne rien dire.

Hélas, il y a bien longtemps que plus personne ne fait fond sur la sagesse et l'intelligence du président qui n'a pu s'empêcher d'intervenir; une très courte intervention de cinq minutes, qui a sonné comme   une sorte de défi et d'insulte aux Français et qui n'était pas sans rappeler cet étrange dialogue entre Pierre Laval et Maxime Weygand en 1942:

« Monsieur Laval, vous avez contre vous 95 % des Français

— Dites plutôt 98 %, lui répond Laval, mais je ferai leur bonheur malgré eux. » (cité par Jean-Paul Cointet, Pierre Laval, 1993), alors que les chiffres du chômage venaient contredire l'optimisme béat de notre Hoover de poche qui, comme son lointain homologue américain, croit toujours voir la prospérité au coin de la rue et qui reste plus que jamais persuadé, comme Pierre Laval, que quel que soit le degré d'impopularité de sa politique, elle va finir par payer parce que lui seul est capable de redresser la France. On connait la tragique suite de l'histoire.


Actuellement, Hollande est encore protégé par la Constitution qui lui a donné un mandat de cinq ans, mais pour combien de temps encore ?

Car c'est une protection de plus en plus fragile et c'est tout ce qui lui reste dans l'état de mort cérébrale dans lequel il se trouve. C'est à la fois beaucoup et bien peu pour quelqu'un qui est au bord perpétuel de la gaffe permanente et, il est fort probable qu'à la prochaine crise grave - et Dieu sait si, en trois ans, il peut encore y en avoir - la question de son maintien ou celui du maintien de sa majorité au pouvoir ne se pose sérieusement, très sérieusement..

 D'ailleurs, que sa majorité le contraigne à plier en déposant ou en adoptant une motion de censure contre Valls, ou qu'il se résolve à dissoudre l'Assemblée, une chose est presque certaine pour Hollande, la sortie, c'est maintenant !

Aux députés de choisir s'ils veulent couler avec lui en 2017 ou essayer de sauver encore ce qui peut l'être en le forçant à cohabiter avec un gouvernement de gauche.

Les partis, comme les hommes, sont mortels; le PS semble avoir atteint le point de non-retour, celui d'où l'on ne revient pas. 3% de Français seulement souhaitent qu'Hollande se représente. C'est un peu comme la sirène d'alarme qui sonne tous les premiers mercredis du mois l'annonce d'un bombardement et les Français l'ont montré, ils sont de moins en moins réticents à l'idée d'utiliser l'arme nucléaire.

Commenter cet article