Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Goncourt 1956

4 Février 2007 , Rédigé par Moi Publié dans #Lectures

Comme je l'avais annoncé dans un post précédent, je lisais le Goncourt 1956, les Racines du ciel, de Romain Gary.

(Affiche du film tiré du livre)

Ce roman raconte l'histoire de Morel, un Français rescapé des camps, vu à travers des retours en arrière et les points de vue opposés de ceux qui sont liés à l'histoire, tantôt accusé d'être un agent du deuxième bureau chargé de camoufler par son action la révolte des Indigènes, tantôt, au contraire, d'encourager cette révolte, d'être un simple fou ...

En fait, Morel se bat pour faire interdire la chasse aux éléphants en Afrique, car, pour lui, ils représentent aussi une certaine idée de la liberté et de l'humanité qu'il pressent en danger. Il pense qu'un jour, face au progrès, on en viendra à considérer les éléphants comme une gêne et que l'on cherchera à les éliminer, de même, que, pour les mêmes raisons, on s'en prendra à la liberté et aux droits de l'homme, pense-t-il.

A côté de lui, apparaît toute une galerie de portraits:

- Minna, Allemande, fille de bar, qui se joint à Morel car elle considère qu'il est important qu'une Allemande soit de ce combat pour racheter les horreurs de la deuxième guerre

- Waïtari, ancien député des Oulés, leader des Indépendantistes, pur produit de l'école française; personnage que l'on finit par prendre en pitié, mais à travers lequel Gary annonce de façon prophétique (nous sommes en 1956, l"AEF n'est même pas indépendante) les dérives autoritaires et nationalistes de l'Afrique et son cortège d'horreurs et la montée de l'Islamisme (référence aux Frères Musulmans dans le roman).

- Forsythe (un Américain rejeté par son pays pour avoir affirmé sous la contrainte des Coréens du Nord, la réalité de la guerre bactériologique menée par les USA) et Fiels, reporter qui assiste au massacre des éléphants par Waïtari et ses troupes

- Haas qui fournit les zoos en éléphants tout en souhaitant la victoire dMorel

- Habib le trafiquant et son protégé De Vries (un couple homo, à mon avis) ....

Roman écolo avant l'heure; roman qui défend une certaine idée de l'humanité, roman où le très gaulliste Gary, qui s'est engagé dans le France libre, affirme: " De Gaulle, un homme qui lui aussi croyait aux éléphants."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article