Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fabien de la Drôme (feuilleton)

27 Juillet 2021 Publié dans #Télévision d'hier

Diffusé fin 1983 - début 1984 sur Antenne 2, Fabien de la Drôme, réalisé par Michel Wyn sur un scénario de Jean Cosmos et Stellio Lorenzi, est composé de 7 épisodes d'environ 55 minutes chacun, avec Jean-François Garreaud dans le rôle-titre, Bernard Fresson et Maurice Barrier secondés par tout une série de seconds rôles de très bon niveau à l'image de Maurice Chevit ("Trois-Mains"), de Stéphane Aznar (le jeune Eric), de Roger Souza (Méjean), de Claude Beauthéac (le forgeron) ou de Catherine Ménétrier (Olivia), entre autres.

Nous sommes en 1799, sous le Directoire. La situation politique et militaire est instable. Le Sud de la France est infesté de bandes de brigands qui se prétendent royalistes mais qui n'hésitent pas à piller, massacrer ou violer au gré de leurs intérêts ou de leur plaisir quand elles ne sont pas, tout simplement, manipulées par ceux des puissants du moment que leur révolte arrange. Fabien, que l'on ne connait que par son prénom durant une grande partie du feuilleton, cherche d'ailleurs parmi eux l'assassin de sa famille. Durant son équipée, il est rejoint par le jeune Eric, un intrépide gamin sans famille à l'accent chantant du pays.

Pendant ce temps, des arrivistes qui se sont enrichis durant la Révolution, cherchent à consolider leur pouvoir et leur influence, à l'image du citoyen Joseph Colinard (Bernard Fresson) qui cherche à se faire élire au Conseil des Cinq-Cents au grand dam des paysans du coin, sourdement révoltés contre ces nouveaux riches et ce Directoire qui ressemble bien peu à la Révolution dont ils avaient rêvé.

Cette série rythmée résiste bien, en tout cas, à l'épreuve du temps. La réalisation est classique, certes, mais la qualité des acteurs, le scénario, l'équilibre soigneux entre les temps d'action et les temps de repos, la beauté des paysages, les questions, somme toute encore très actuelles que soulève la série (les questions de liberté et d'égalité, la corruption du pouvoir, le fanatisme religieux, les bandes armées...), en font une série parfaitement regardable et même rediffusable de nos jours. Ce serait même regrettable qu'elle ne le soit pas un jour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article