Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La marche de Radetsky (Joseph Roth)

10 Juillet 2009 Publié dans #Lectures

La Marche de Radetsky, c'est d'abord cette musique composée par Johann Strauss père en l'honneur du maréchal du même nom, "écrabouilleur" du Printemps des peuples en Italie.
C'est aussi le titre du roman de Joseph Roth, publié en 1932, qui évoque à travers trois générations, celle du grand-père qui sauva la vie de François-Joseph à Solférino en 1859, celle du père, gouverneur de la province de W., et celle du fils, Charles-Joseph, militaire sans génie aux confins de l'Empire, de la déliquescence et de la fin de la monarchie austro-hongroise qui ne survit que par habitude et fidélité à un vieil empereur un peu gâteux, François-Joseph, qui dirige le pays de 1848 à 1916 et dont la chute apparait à tous comme une fatalité voulue par l'histoire et à laquelle on ne peut rien.
La Marche de Radetsky tant admirée par le petit-fils, n'est ici que le symbole dérisoire d'une passé et d'une splendeur élevés au rang de mythe, celui des hiérarchies bien établies et d'un ordre immuable et ordonné par Dieu.
Mais que de lassitudes dans ce vieil empire, dont on ne sait si elle tient de l'ordre ancien des choses ou de la routine impériale.
A noter aussi un homosexuel parmi les personnages secondaires, dont le nom Kindermann, signifie l'homme-enfant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article