Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du 04 au 10 juillet 1909

12 Juillet 2009 Publié dans #Les année 1909 et 1910

Actualité un peu copieuse cette semaine:

La grève des lads prend fin.
Ceux-ci ont obtenu la promesse d’une discussion sur l’application de la loi sur les accidents de travail à leur profession, des indemnités de congé proportionnelles au temps de séjour dans l’écurie, la généralisation des lits pour le couchage, la fin du couchage à deux ou trois et une revalorisation des salaires liée aux conditions de travail des différents centre d’entraînement .
A noter que, malgré la grève, le Prix-du-Président-de-la-République a pu se tenir normalement et a été remporté par un cheval répondant au nom de « Verdun ».

Le cuirassé Danton n’avait pu être mis à flot il y a quelques semaines à cause des problèmes de déclivité de sa cale. Ce lancement, reporté, a eu lieu cette semaine avec succès.
Coulé le 19 mars 1917, on a retrouvé son épave en 2007:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7898890.stm

Le baccalauréat, lui, suscite déjà de nombreuses interrogations sur son utilité. J’en veux pour preuve l’article que lui consacre un certain Frédéric Boutet, du Petit-Journal.
Citant Jules Simon qui affirmait : « Le baccalauréat est une clé qui ferme toutes les portes et qui n’en ouvre aucune », l’auteur de l’article dénonce l’ineptie des filières et le dit clairement : « Le baccalauréat ne prouve rien du tout. C’est une formalité vaine, superflue et dangereuse de par ses fonctions prohibitives », d’autant plus, poursuit-il, que, injustice du système, ¼ des étudiants de 1ère année de droit sont dispensé du précieux sésame pour entrer en fac.
En conclusion, il demande donc la suppression de cet examen : « L’élève qui a fait de bonnes études est instruit, dit-il ; son livret scolaire est là pour le prouver (…) L’étudiant, par la suite, montrera bien ce dont il est capable ».

Joseph Caillaux, ministre des finances, est frappé dans la cour du Sénat, par l’ancien député Charles Bos. L’affaire se termine par un duel entre les deux protagonistes au Polygone de Vincennes où deux balles sont échangées à 25 pas de distance, sans résultat.

Justice : dans l’affaire Marix, celui-ci, ainsi que deux hommes d’affaires, Grenier et Sérès, et un bijoutier, Léo Weill, sont inculpés d’escroquerie et de tentative d’escroquerie.

Sport : c’est le début du Tour de France qui compte 150 coureurs au départ, à 5h ½ du matin, place de la Concorde ; le départ est donné du Pont de la Jatte et les épreuves n’ont lieu que tous les deux jours. Enfin, le classement général se fait aux points et non au temps.
L a 1ère étape, Paris-Roubaix, est remportée par Vanhouwaert.
La 2ème, Roubaix-Metz, est gagnée par François Faber ainsi que la 3ème entre Metz et Belfort.

Nécrologie :

Deux décès sont annoncés cette semaine ;
- celui du médecin et poète symboliste français Jean Lahor, de son vrai nom Henri Cazalis, né en 1840. Il entretint une correspondance suivie avec Stéphane Mallarmé, entre 1862 et 1871, et, en outre, fut, avec Sully Prudhomme, l’un des fondateurs de la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France.
Quelques-uns de ses poèmes ici:
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes
- celui du marquis et prince de Martigues, le général Gaston Galliffet, mitrailleur de la Commune (on le surnomma « le marquis aux talons rouges »), et ministre de la guerre dans le gouvernement de « défense républicaine » de Waldeck-Rousseau aux côtés du premier socialiste à jamais avoir été ministre, en France, Alexandre Millerand. Il fut à l’origine de la révision du procès de Dreyfus.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article