Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

01 Janvier/ 04 février 1910

14 Mars 2010 Publié dans #Les année 1909 et 1910

Du 1er au 7 janvier 1910
Vraiment peu de choses à se mettre sous la dent en cette première semaine de l'année 1910:
- un aviateur, Léon Delagrange qui se tue près de Bordeaux en tombant avec son aéroplane, un Blériot fortement motorisé alors que le vent soufflait dangereusement;
- Charles-Bernard Andrieu, 85 ans, plus vieux figurant à la Comédie française qui se fait mortellement renverser par un taxi-auto, peu après minuit, à l'entrée du Pont des St-Pères, alors qu'il regagnait son domicile à la pension Rossini;
- Guillaume II qui autorise enfin le mariage de son cousin Frédéric-Guillaume de Prusse avec Agathe de Ratisbor-Hohenlohe, après avoir longtemps résisté;
- Edouard VII qui fait placer à Buckingham une statue en bronze récemment découverte au fond du lac Nemi, près de Rome;
- et, pour finir, l'exhumation à Berru, dans la Marne, de Madame Henry, morte en février 1909 à 64 ans (suicide par pendaison), parce qu'une lettre anonyme parle de crime maquillé et accuse un des habitants de la commune d'en être l'auteur.

Vraiment pas de quoi se rassasier avec une actualité aussi insignifiante

Du 08 au 14 janvier 1910
On ne sait si toutes ces choses sont un effet du hasard ou non; toujours est-il que c'est cette même semaine où Edouard VII dissout officiellement le Parlement anglais, que le palais royal d'Athènes est victime d'un incendie qui détruit complètement la partie centrale du bâtiment et qu' Eugénie, veuve du prince Ruspoli a failli se faire sauvagement agresser à la hache par un certain Travaglini en son château de Nemi, sauvée qu'elle fut au dernier moment par les cris d'une femme de chambre.
N'écoutant alors que son courage, ladite princesse s'enfuit par la fenêtre en se laissant glisser le long du mur pour aller chercher des secours (qui a dit que la vie de princesse était de tout repos, hum ?).

Pendant ce temps, dans les airs, on semble être, à nouveau pris par la frénésie des records,
Curtiss réussit à faire un vol de 88,5 km en 1 heure avec passager (record de vitesse) tandis Latham a à peine atteint le record d'altitude de 1100 m. de haut, qu'il se le fait "chiper" par Paulhan qui s'élève à 1382 m. Jusqu'où ne monteront-ils pas ? Après on s'étonne que le temps se détraque, ma bonne dame !

D'ailleurs, j'en veux pour preuve le temps qu'il fait à Venise qui vient de se réveiller sous un épais brouillard et une mer qui s'est tellement retirée que certains canaux sont ... à sec !

Et encore, s'ils ne détraquaient que le temps, ces aviateurs ? il semble bien que cela agisse aussi sur l'état d'esprit ! Ainsi, ne voilà-t-il pas qu'un individu nu comme un ver s'est élancé dans l'escalier des avocats, dans la galerie de Harlay, au Palais de justice, vers les 2h1/2 de l'après-midi ! Il a été conduit à l'infirmerie du Dépôt.

Enfin, il reste encore de belles plantes parmi nous, heureusement, même si la veuve Blanc, vient de rendre son âme à Crest, dans la Drôme, après avoir vécu 107 ans (née le 15/10/1802) ... belles plantes comme ce Monsieur de Selves, homme politique, élu à l'Académie des Beaux-Arts, ou ce Monsieur Peary dont la National Geographic Society affirme qu'il est bien allé au Pôle nord.

Bon, ce n'est pas tout cela, mais il faut que je vous laisse pour me rendre sur la tombe de Verlaine, au cimetière des Batignolles; c'est le 14è anniversaire de sa mort, en cette année 1910, et de nombreux bouquets de violettes ont déjà été déposés sur son sépulcre par ses amis. L'amour est un bouquet de violettes, dit-on !
Du 15 au 21 janvier 1910

Si l'on ne nous avait pas annoncé la découverte "probable" de la tombe de Cortes dans l'église de La Profesa à Mexico (info que le temps infirmera), il y aurait eu peu de rayons de soleil dans l'actualité.
Doit-on s'en étonner d'ailleurs quand on nous annonce le retour de la comète de Halley, signe indubitable d'une prochaine catastrophe, ou que Curtiss s'essaye à tester le largage de bombes depuis un avion ?
C'est ainsi que la terre se mit à trembler en Haute-Marne, dans la région de Nogent-en-Bassigny et jusque dans le canton d'Arc-en-Barrois, même si les dégâts se réduisent à quelques fissures murales, que le doyen des grands prix de Rome, l'architecte Charles Famin fut terrassé à l'âge de 100 ans (il était né à Paris le 18 février 1809) et que le palais de Tcheragan qui abrite le parlement turc vit la salle des séances réduites à néant par un incendie, tandis qu'un déluge d'eau se déversait sur le France où de nombreuses régions (qui a dit que seul Paris avait été concerné en 1910 ?), Normandie, Champagne, Lorraine, Savoie, Centre et Région parisienne commencent à être sous les flots.
Enfin, officiellement, les Parisiens ne doivent pas s'inquiéter: l'eau n'est qu'à 3,80m sous le Pont de la Tournelle, alors qu'elle était montée jusqu'à 7,30 m en 1876.
Avec tout cela, on considérerait presque comme anecdotique la condamnation à 5 ans de prison de Mme Dallemagne, dite Addey, qui avait tenté de tuer la maîtresse de l'ancien ministre Pierre Merlou décédé entre-temps et le début du scrutin anglais, prévu pour durer plusieurs semaines et où tous les hommes âgés de plus de 21 ans, propriétaires ou payant un loyer minimum de 250 F sont appelés à voter.


Du 22 au 28 janvier 1910


L'eau de cesse de monter dans Paris et dans une grande partie de la France.
A Château-Landon, le hameau de Lorroy est englouti par les flots, provoquant de nombreuses victimes; dans la Marne, Anglure est complètement cerné par les eaux, et à Paris même, la circulation des trains est fortement perturbée car certaines voies sont submergées, certaines lignes de métro ont leurs couloirs envahis par les eaux, certaines rues sont impraticables, certaines chaussées s'effondrent ...
Les députés, qui poursuivent leurs travaux dans un Palais-Bourbon où certains sous-sols sont inondés, votent un crédit de 2 millions d'aide aux sinistrés tandis que diverses initiatives privées lançent des souscriptions aux mêmes fins. A noter que durant toute la période d'inondation, le Parlement vota plusieurs fois des crédits en faveur des sinistrés et que la générosité publique se manifesta de façon importante, certaines familles proposant même d'accueillir chez eux des enfants de sinistrés pour leur venir en aide.

site consacré à la crue
http://www.crue1910.fr/

Du 29 janvier au 04 février 1910
Calamité des calamités et tout n'est que calamité en ce bas monde:

- nos amis grecs changent encore de chef de gouvernement; le nouveau porte le nom de Steaphanos Dragoumis, impliqué depuis longtemps dans la vie politique et qui, à la tête d'un groupe parlementaire d'indépendants, soutient les revendications des militaires auteurs du coup de Goudi (voir en 1909) et trouve que les réformes militaires menées par l'ancien gouvernement sont très insuffisantes face aux dangers bulgare et turc;

- A Paris, l'eau a monté jusqu'à 8,62 m. au Pont-d'Austerlitz - autant dire que c'était Waterloo - avant de baisser et d'appeler à elle son lot de pillards, de maisons qui menacent ruine, d'affaissement de terrain ...
Afin d'éviter la propagation des épidémies, de nombreuses mesures d'assainissement ont été prises dont la plus étrange consiste à jeter les ordures qui se sont accumulées dans la Seine;

- Louis Parent, ce jeune homme qui mettait le feu aux chargement de paille l'an dernier a été déclaré monomaniaque par le feu; il sera enfermé et soigné dans un asile d'aliénés;

- et, pour combler le tout, on apprend le décès d'un romancier, critique et journaliste suisse du nom d'Edouard Rod, à Grasse. On lit que son oeuvre a surtout consisté à exposer des cas de conscience où la passion est confrontée au devoir et aux vertus du renoncement.
N'ayant jamais lu celle-ci, on ne saurait porter un jugement soi-même. On lit cependant une citation intéressante due à sa plume: " Les peuples marchent grisés par les mots sonores et menteurs claironnés à leurs oreilles, sans révolte, passifs et résignés, alors qu'ils sont la masse et la force, et qu'ils pourraient, s'ils savaient s'entendre, établir le bon sens et la fraternité à la place des roueries sauvages de la diplomatie " .

Enfin, tout n'est pas perdu puisque le tout nouveau roi des Belges vient de titrer son second fils comme comte de Flandres; cet enfant ne savait pas qu'un jour, il deviendrait régent du royaume de Belgique entre 1944 et 1950.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S


Hello Jerem
Quelle heureuse surprise de constater que tu n'as pu résister à nous alimenter à nouveau en récits historiques. J'espère que ce n'est pas juste un relan nostalgique, car je l'ai dit et redit,
c'était le seul moyen d'apprendre un peu. Oui je l'avoue à nouveau je dis bien apprendre car mes bulletins scolaires reflétaient bien mon énorme lacune pour cette matière, sauf .... en 4ième ou
j'ai eu la chance d'avoir un prof passionant. Comme quoi .... j'espère que tu es son équivalent ... je n'en doute pas .
Bises
SAGAMORE



Répondre