Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'homosexualité encore taboue ?

14 Juin 2009 Publié dans #Homosexualité (actu - people - coups de gueule ...)

Rares sont les personnes qui le savent, mais le ministre de l'Education Nationale, dans la circulaire de rentrée parue au Bulletin Officiel au mois de mai a demandé aux chefs d'établissement de modifier leurs règlements intérieurs afin qu'y figure de manière très précise le refus d'un certain nombre de discriminations, dont le refus de l'homophobie, comme on peut le voir dans ce passage:

" la communauté éducative doit faire preuve de la plus grande vigilance et de la plus grande fermeté à l'égard de toutes les formes de racisme, d'antisémitisme, d'homophobie et de sexisme. Tout propos, tout comportement qui réduit l'autre à une appartenance religieuse ou ethnique, à une orientation sexuelle, à une apparence physique, appelle une réponse qui, selon les cas, relève des champs pédagogique, disciplinaire, pénal ou de plusieurs d'entre eux.
Les règlements intérieurs doivent impérativement mentionner le refus de toutes les formes de discrimination et les nommer clairement, ainsi que l'interdiction de tout harcèlement discriminatoire portant atteinte à la dignité de la personne. Il en va de même pour les propos injurieux ou diffamatoires "


Or, dans les faits, on constate que, dans la plupart des cas, les établissements ont zappé tout simplement cette recommandation ou que, dans d'autres cas, on s'est contenté d'une simple et vague phrase du style: " Toute discrimination est interdite", sans aucune précision ni commentaire.

Est-ce donc si compliqué, est-ce donc encore si tabou que d'oser écrire noir sur blanc le mot homophobie dans un document scolaire "officiel" à destination des élèves et des familles?
Quand l'hypocrisie va-t-elle cesser dans les établissements scolaires ?
Car, ne nous y trompons pas, c'est par peur d'écrire le mot homophobie que les chefs d'établissements zappent ou biaisent les recommandations ministérielles, comme si ce mot allait leur brûler les doigts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article