Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dérapage de Sarko

13 Février 2007 , Rédigé par Moi Publié dans #L'actu du Moi !

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais lundi soir, Nicolas Sarkozy a commis un sérieux "dérapage" verbal; je pensais que les socialistes ou François Bayrou le reléveraient (peut-être l'on-t-il fait?), en tout cas cela n'est pas remonté jusqu'à nos journaux télévisés.

Pourtant, c'est bien la première fois que, sans doute depuis la Seconde guerre mondiale, quelqu'un ose gratifier Hitler du titre de Monsieur. Si Jean-Marie Le Pen avait osé, nos journaux ne seraient remplis que de cela; là.... rien !

Monsieur m'a toujours semblé une marque de respect et de courtoisie; je ne vois pas en quoi Hitler mérite ce titre: j'aimerais que les autres leaders politiques fassent une véritable bronka pour demander à sarkozy de s'expliquer sur ce dérapage verbal sérieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je ne l'accuse pas d'être pro-hitlérien mais d'avoir attribué à ce personnage une marque de respect tout à fait déplacée et qui n'avait rien d'ironique, ou alors, elle était bien cachée.
Répondre
A
Je suis plutôt d’accord avec Lance. On a déjà beaucoup de choses à reprocher à Monsieur Sarkozy sans l’accuser d’idolâtrer Hitler . Je ne l’ai pas entendu prononcer cette phrase, mais j’imagine en effet que ce devait être sur le ton de l’ironie. Pense au « môssieur » de Franquin... <br /> C’est comme ceux qui l’accusent d’homophobie, n’importe quoi ! Pendant qu’on délire sur ce genre de fantasmes, on ne commente pas assez ses actes présents et passés qui mériteraient d’être davantage mis en évidence pour l’empêcher d’accéder au statut de Président de la République... <br /> Néanmoins, je comprends que tu aies relevé cette expression : il y a des sujets avec lesquels ont a du mal à plaisanter, même ironiquement.
Répondre
J
Je n'ai vu nulle ironie dans la façon dont il a dit que monsieur Hitler avait été élu ou alors c'est de l'ironie façon Montebourg sur Hollande, et encore; et si Ségolène avait osé, on parie combien qu'elle aurait été lynchée en place publique.<br /> Enfin, je ne me vois pas mettre du Monsieur dans mes cours, ni devant Staline, ni devant Hitler, ni devant Pétain ni quelques autres; cela serait tout à fait incongru.<br />  
Répondre
L
Je crois effectivement avoir entendu cela..mais personnellement je n'ai pas été choqué...car l'on peut dire monsieur de differentes façons...on peut dire monsieur sur différents tons, .façon de détestation, de moquerie, plaisanterie, etc......je ne pense pas qu'il faille lui faire un procès la dessus et pourtant tu me connais....
Répondre