Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chinoiseries en Chine

19 Novembre 2011 Publié dans #Quelques événements de 1911

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a5/Yuan_Shikai_in_uniform.jpg

(Yuan She-k'ai, l'homme qui trahit le pouvoir impérial)

 

Entre une recrudescence d' épidémie de peste au début de l'année, une agitation nationaliste endémique aggravée par la volonté du gouvernement de nationaliser les compagnies de chemin de fer financées par des notables proches de Sun Yat-Sen, une hostilité de plus en plus marquée de la majorité Han contre la minorité Mandchoue favorisée par la dynastie impériale elle-même d'origine mandchoue et les crues dramatiques du Yangzé en juillet 1911 qui font environ 100 000 morts, les Chinois ont le sentiment que les divinités abandonnent leur empereur.

 

C'est dans ce contexte que survient le 10 octobre 1911, l'insurrection d'une partie de l'armée du Hubei, dans la ville de Wuhan avant que le mouvement ne fasse tâche d'huile. Le pouvoir impérial confie alors le soin de mener la répression au général Yuan She-k'ai qui est nommé premier ministre, mais celui-ci comprend vite que l'avenir de la dynastie impériale chinoise dont l'actuel représentant n'est qu'un enfant, le célèbre Puyi, est compromis. Il choisit donc de négocier secrétement avec les révolutionnaires tandis que, une à une toutes les provinces proclament leur indépendance avant d'ordonner un cessez-le feu le 03 décembre.

 

Une assemblée représentant 17 provinces chinoises en révolte se réunit. Le 29 décembre, elle fait de Sun Yat-Sen, rentré d'exil depuis quelques jours, le président provisoire de la Chine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article