Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La rave, version clubbers

19 Septembre 2007 Publié dans #C'est juste mon avis

 
Il ya, tout d'abord, ce qui est à la mode et ce qui ne l'est pas.
Puis, un jour, ce qui était à la mode se démode et ce qui était démodé revient au goût du jour.
Comme quoi, on arrive toujours à faire du neuf avec du vieux.
Mais comme il faut bien que ce qui était démodé ait vraiment l'apparence du nouveau, sous peine d'être classé dans la catégorie kitch, on cherche toujours à le relooker en lui ajoutant des tendances néo truc matinées de zestes de machin, mélangés avec l'influence bidule.
Ca va? jusque là, vous suivez?
Ainsi, prenez de la vieille dance, ajoutez lui un zeste de techno et l'influence de la musique rave et vous obtenez l'invention d'une nouvelle musique rave pour jeunes branchés plutôt friqués qui brûlent leur ennui, à moitiés désarticulés, sur une musique qui s'apparente plus à un produit pour lavage de cerveau qu'à autre chose et qui s'appelle la Techtonik.
Du plus pur macho homophobe qui y trouve l'exaltation de sa propre violence intérieure, au gay qui se veut dans le vent et qui ne voit que le côté superficiel (fringues, coiffure), en passant pas les néo-satanistes, tous se démantibulent le cerveau sur cette zik infernale dont le but est, consciemment, de vous faire gagner le monde du No Future qui fit aussi bien la fortune des Punk que des Skins.
C'est comme le mime d'une sorte de course vers la mort et l'abîme où l'esprit explose juste avant le passage dans l'au-dela tandis que les derniers soubresauts de la vie agitent le corps dans tous les sens et libérent les instincts, lesquels peuvent être bons ou mauvais.
Bien entendu, comme dans toute mode, celle-ci véhicule son lot de fric derrière elle:
- ligne de vêtements près du corps frappés de l'aigle emblématique du mouvement
- coupe de cheveux futuriste, mêlant parties du crâne rasées ou aux cheveux ras ciselés à d’autres ébouriffées, ou pourvues de longues mèches, d’une crête ou de franges lissées – l’ensemble luisant sous le gel.
Aujourd'hui, même être rebelle ne peut se concevoir sans que le fric intervienne dedans, une sorte d'asservissement suprême à la société dont les tecktoniciens prétendent se libérer.
C'est toute l'impasse du mouvement qui est ainsi résumé par ce paradoxe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Quoi de plus futile et passager que la mode ...La mode, c'est ce qui se démode disait Cocteau ...
Répondre
L
Ne pas s'occuper de ce qui est mode ou de ce qui ne l'est pas est la première chose....! Prendres on plaisir dans ce que l'on aime...est la seconde...Troisièmement, toutes les danses on toujours été un mélange de tout ce qui existait deja..avec LE petit plus..Quatriemement, le ridicule ne tue plus5emement (si je veux je peux aller jusqu'a perpette...lolMAIS CELA S IMPOSE ) il y a toujours eu des pettis malins pour faire du fric 6emement (ouaiiiiiiiiiiiiis) tu aurais pu mettre un choupinou en video....lol7emement...JE NE SUIS PAS ENERVEEEEEEEEEEEEE JE DANSE SUR LA TEKTONIK.... lol
Répondre
M
Arf a priori mon comm a pas marché :(((((
Répondre
M
Arf cette fameuse "danse" dont tout le monde parle et qui jure que ca n'a rien de piqué aux autres danse ni aux gays alors qu'on voit ce genre de truc depuis des années mais bon voila c le nouvel engouement des médias ils ont rien d'autre a couvrir ://.Sinon je ne savais pas qu'il y avait déjà la ligne de fringues etc qui s'etait greffé dessus mais ca m'etonne pas comme tu le dit si bien il faut tjr qu'il y ai de 'largent derrière un truc.
Répondre
H
J'ai toujours trouvé les gens qui gesticulent sur une piste de danse complètement tartes. Ils ont l'air de matérialiser leur connerie profonde et plus ça bouge, plus c'est con. En plus, la "musique" est forcément laide et anti-musicale au possible. C'est caractéristique, l'Homme se satisfait vraiment de médiocrité. Tiens, ça m'inspire un article...
Répondre