Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La justice est aveugle et aphone, en plus !

28 Février 2008 Publié dans #L'actu du Moi !

Ce matin, nous étions amenés, dans le cadre de notre fonction, à assister aux audiences du Tribunal correctionnel, suite à quoi quelques remarques et réflexions s'imposent;

- tout d'abord, une salle tellement mal sonorisée, des micros inutilisés ou déficieux et trois heures durant lesquelles on a passé notre temps à ne rien entendre ou presque; heureusement que certains avocats parlaient un peu plus fort que le juge, les prévenus ou le ministère public, sinon, nous n"aurions rien entendu du tout.
Souvent, donc, on ne pouvait que soupçonner les raisons pour lesquelles les personnes étaient là et sans pouvoir entendre la sentence rendue.

- ensuite, dans la droite ligne de ce qui précède: une profonde ignorance du public: la juge, elle-même, ne semble se rendre compte qu'il y a une assistance que parce que, vers 11h30, des bavardages se font entendre pour, en plus, enguirlander des personnes qui n'avaient rien à voir dans ceux-ci (les bavards étaient derrière moi, mais c'est de l'autre côté de la salle qu'elle tomba sur le dos d'élèves bien sagement assis et qui, depuis 9h00 du matin, essayaient de capter le peu de ce qu'ils pouvaient entendre des audiences, sans broncher).

- enfin, un juge qui m'a paru peu attentive aux arguments des avocats, alors que, dans au moins, deux affaires, notamment une où l'accusation reposait surtout sur un témoin anonyme auquel le prévenu n'a jamais été confronté, il y avait matière à réflexion. Et bien non, le juge, non seulement, n'y attache aucune importance, mais, sans mettre l'affaire en délibéré, prononce immédiatement son jugement.

Bref, choqué de la façon expéditive et, partant méprisante, pour les prévenus qui semblaient condamnés d'avance et dont la sentence tombait immédiatement, sans mise en délibéré et sans justification, pour leurs avocats qui parlaient comme s'ils pissaient dans un violon et le public traité comme quantité négligeable.

La justice, est, soi-disant, rendue au nom du peuple français; encore faut-il que ce peuple puisse entendre cette justice s'exprimer et ne doute pas de l'impartialité du juge pour que ce soit vrai.

On notera aussi que, parmi les prévenus figuraient des personnes originaires des mêmes villages et même connues des élèves, y compris la mère d'un des élèves présents dans la salle et qui, heureusement, convoquée pour conduite en état d'ivresse, a réussi à faire reporter son audience en avançant la présence de son fils, ses camarades et ses professeurs dans la salle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Je suis sceptique quant à l'ouverture au public des audiences... Heureusement (?) les plus graves sont parfois en huis clos.Pour ce qui est de l'insonorisation, même avec un système prologic dolby surround, est-ce que le public comprendrait ce qui s'y dit ? Hein ? Là est la question.
Répondre
L
Rien de nouveau sous le soleil...mise à part que bien évidemment la justice expéditive fait du rendement et que les juges n'ont plus le temps d'écouter...De là la justice s'emballe et le justiciable n'existe plus...!! Il parait que comme le dit Sphinx tout va s'arranger bientot lol...!!!
Répondre
S
Bon, avec Rachida tout va s'améliorer...
Répondre