Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le slogan du jour

17 Avril 2008 Publié dans #C'est juste mon avis

Au vu des arguments de tous les partisans des JO en Chine qui oublient que ce pays (en dehors même du problème du droit des Tibétains à disposer d'eux-mêmes), est une dictature où règnent encore les laogaï, ces camps de concentration qui n'ont rien à envier à ceux des Nazis ou aux Goulags soviétiques, et ne savent que nous parler des intérêts économiques en jeu, sans voir qu'ils utilisent les mêmes arguments que ceux des Collabos sous l'Occupation, on a trouvé deux slogans qui résument leur cynique pensée:

" Business is more important than human life" (Les affaires sont plus importantes que le prix d'une vie humaine)
"Tout ce qui rapporte du pognon est moral, tout ce qui en fait perdre immoral".

Pour la Laogai Research Foundation qui recense les violations et les crimes contre les droits de humains commis en Chine, la situation dans ces derniers est absolument scandaleuse et ressemble plus aux camps de concentration qu'autre chose:

" Dans les laogai plusieurs millions (on ne sait pas le nombre exact) d'hommes, de femmes et d'enfants souffrent, contraints à travailler dans des conditions inhumaines, dans le seul but d'apporter un profit au gouvernement chinois et aux nombreuses multinationales. Et ce n'est pas tout. Des exécutions de masses sont perpétrées. Celles-ci sont suivies de vente d'organes humains. L'exploitation des enfants soumis à des travaux forcés est largement répandue. Les diverses Eglises et communautés de croyants subissent des menaces et des représailles. Avortements et stérilisations forcées sont pratiqués à grande échelle. La psychiatrie en tant qu'instrument d'oppression politique est utilisée de manière abusive. Il s'agit de graves violations des droits humains qui sont perpétrées dans la Chine d'aujourd'hui ! Des faits ignorés par les mass media du monde libre qui ne veulent pas perturber le commerce international" (article d'octobre 2006).

La Laogai Research Foundation estime que 4 à 6 millions de personnes y seraient emprisonnées, que plus de 50 millions de prisonniers chinois sont passés dans ces camps depuis l'arrivée de Mao Zedong au pouvoir en 1949 et que à 20 millions d'hommes et de femmes y sont morts (froid, faim, maladie, fatigue, exécutions sommaires, etc.).

Je ne comprends même pas comment on peut, même en temps qu'athlètes, accepter de se rendre dans un tel pays.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Globalement, je trouve que ce sont les jeux olympiques eux-mêmes qui perdent leur sens.  On nous rebat les oreilles de l'Olympisme et de l'esprit du même nom, mais en fait, je ne vois de reportages que sur le fric que les jeux générent, les droits télévisés, etc etc....
Répondre
T
Navré de ne pas te suivre totalement ... particulièrement dans ta conclusion ...Que les athlètes se rendent dans ce pays n'est finalement pas vraiment le problème ... Jesse Owens a filé une sacré gifle à Hitler en 1936 et s'il n'avait pas participé aux Jeux en question, voila un symbole que nous n'aurions pas eu ...Le souci, selon moi, c'est le CIO ... Et mon incompréhension est surtout de me demander comment on a pu donner les Jeux Olympiques à la Chine alors que l'on sait (et on savait) que le régime n'est pas franchement l'un des plus démocratiques du monde ... Alors oui, il fallait bien vendre du Coca-Cola ... et le CIO organise finalement ce qui s'apparente à une énorme kermesse ! Les marchands du Temple ...Le cynisme n'est pas chez les athlètes ... il est chez ceux qui ont laissé accroire que la situation s'améliorerait alors que leurs visées étaient de faire entrer leurs bailleurs de fonds sur le plus grand marché du monde ...Welcome in a new world qui ne change décidément pas
Répondre
J
<br /> La prétendue "gifle" de Jesse Owens est, en fait, une lecture rétrospective des documents mais ne correspond pas à la situation vécue de l'époque où personne n'a été marqué par cet épisode;<br /> cependant, je te rejoins sur l'attitude inacceptable des gens du CIO qui ont attribué les Jeux à ce pays.<br /> Néanmoins, les athlètes ne sont pas que sportifs; ils sont aussi des citoyens. On ne peut pas se réfugier derrière l'étiquette "sportif" pour dire: "Je ne suis pas concerné, je ne fais pas de<br /> politique".<br /> Les Droits de l'Homme, ce n'est pas de la politique et ce n'est pas, non plus, à géométrie variable, sinon cela voudrait dire que je perds mon temps à enseigner des valeurs que même les sportifs,<br /> sous prétexte qu'ils sont sportifs, bafouent.<br /> C'est pourquoi je pense que tout sportif qui a une conscience civique se doit de ne pas aller aux Jeux, d'autant plus qu'on leur interdit toute manifestation publique en faveur de quoi que ce soit;<br /> même le bisounours "Pour un monde meilleur" a été interdit! Si ce n'est pas pitoyable !<br /> L'un des anciens athlètes ayant levé le poing à Mexico, en 1968, suggère que tous les athlètes refusent de défiler lors de la cérémonie d'ouverture. C'est sûr que çà serait un choc énorme, mais il<br /> ne faut pas se faire d'illusion, le pognon a tout gangréné.<br /> "Tout ce qui rapporte du pognon est moral, tout ce qui en fait perdre immoral".<br /> <br /> <br />