Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On finit toujours par être lâché

9 Avril 2009 Publié dans #L'actu du Moi !

C'est la chose qui finit toujours par arriver un jour ou l'autre alors que l'on ne s'y attend pas ... la tuile, la guigne, la cata ... et vous vous retrouvez soudain abandonné, lâché.

Tout tournait rond pourtant, nickel-chrome ... les heures succédaient aux heures, les minutes aux minutes, les secondes aux secondes ... dans un ordre immuable et logique de bien-être et de confort.
Le genre de relation qui rassure. Rien qui indiquât que cela dû s'arrêter.
Et puis, sans raison ... ça se met à flancher... ça envisage de vous laisser tomber.
Le coeur palpite, hésite, s'arrête et repart ... le compteur doit être remis à niveau ... une fois, deux fois, trois fois ... une quantité de fois... des mois que cela dure... et vous vous dites que cela ne peut continuer, que les moments de trous noirs et d'incertitude dans lequel cela vous jette ne peuvent plus durer.
Bref, il va falloir s'y résoudre ... se dire adieu !

Ma montre est en fin de course et la pile n'y est sans doute pour rien, sinon, depuis le temps, elle se serait arrêtée plus rapidement. Les montres, c'est comme les mecs, ça finit toujours par vous lâcher quand on s'y attend le moins.
Le plus dur, c'est d'en choisir une autre; les prix (plus de 120 euros au bas mot) et l'inutilité de tous ces cadrans abscons à la boutique de la galerie de la grande surface proche m'ont convaincu de fuir avec rapidité les lieux.
Je ne mettrais certainement une telle somme dans une montre dont la seule utilité pour moi consiste à donner l'heure et la date: pourvu qu'elle soit ronde (je trouve les montres carré laides), avec les graduations des heures et des minutes, et pas trop minimaliste niveau design, cela me suffit.
Pourtant, je viens de passer plus d'une heure à comparer les montres sur le net avant de me décider (pas envie de courir partout pour chercher une montre)... mais j'ai enfin trouvé mon bonheur ... enfin je l'espère.
Comme avec les mecs, on sait ce que l'on perd, jamais ce que l'on trouve.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Il existe quand même une différence fondamentale entre les mecs et les montres : Les mecs n'ont qu'une aiguille.
Répondre
C
J'ai une amie qui vient de me joindre et qui vient de changer sa voiture et qui m'a dit que les voitures c'était comme les mecs, il fallait en changer, c'est moins confortable avec le temps. Bisous. Chris.
Répondre