Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réalisme noir

27 Février 2007 , Rédigé par Moi Publié dans #Quand je fais un effort pour écrire - cela donne...

Une triste rue luisant sous la pluie, dans le noir,
banal décor d'un conte sans histoire où dansent,
Emmêlés, la folie, le hasard et la chance,
Couronnes fatiguées d'un illusoire soir

Où tous les passants pressés se poussent pour voir
Ruisseler les cadavres des billets de banque
D'une folle qui s'est pendue à une potence
Insolite, barreaux de fenêtres peints en noir,

Témoins muets d'un mélodrame sans raison
Où une folle chanson finit en passion
Lente, âcre et poignante. Un tir d'arme, un éclair!

Vagues de rire misérables où l'on pense
A l'argent d'un adieu, à un deuil, à l'enfer,
A une détente que l'on presse en silence.

Alors, errante, écrasée de chagrin, on se pend. 


 Copyright Historianman
(12 mai 2002)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
C’est plus noir que réaliste, mais c’est très bien écrit !
Répondre
J
Je suis très touché par ce simple mot; mais je n'écrit presque plus, et en tout cas, plus de poèmes: le dernier date de janvier 2006 et je l'ai republié ici déjà.<br />  <br />  
Répondre
M
J'aime beaucoup.@ +Michel PS. je suis de tout coeur avec toi pour l'article juste avant (les élephants)
Répondre