Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Signé Furax !

29 Juin 2007 , Rédigé par Moi Publié dans #L'actu du Moi !

Non, rien à voir avec ce vieux feuilleton radiodiffusé en des temps lointains, mais plutôt mon état d'esprit hier soir (heureusement, Chris était là hier soir sur msn pour parler d'autres sujets).

Mais oui, j'étais furax, et pour plusieurs raisons:

- le "génocide" des profs organisé par le gouvernement; j'emploie bien le mot de génocide parce qu'on commence vraiment à avoir l'impression d'une volonté de se débarasser de façon méthodique et planifiée d'une race appelée "profs" : moins 10 000 profs pour la rentrée 2008, mais 20 000 élèves en plus; le ministre a préconisé un certain nombre d'aménagements de l'offre scolaire, comme l'idée de "regrouper des options" (ben tiens!), "changer les programmes" (traduisez diminuer les horaires) et recourir aux heures supplémentaires pour les professeurs, instituer la bivalence partout, supprimer "des emplois aidés et de tout ce qui concourt à la vie scolaire dans le second degré en ne remplaçant pas un emploi équivalent temps plein sur deux" (donc, plus de surveillants, pardon, d'assistants d'éducation puisque tel est leur nom désormais).

- l'insuffisance de la subvention manuels scolaires: formidable, on ne pourra pas changer de livre en 4è; pas grave, on va rester avec des bouquins de 2002 où l'UE est encore à 15 et avec des données complétements obsolètes; ce sont les élèves qui, au final, paieront les pots cassés.

- les questions à la "con" des parents d'élèves hier, au Conseil d'administration, dont une s'en prenant, sans la nommer, à une de mes collègues d'histoire, absente, soi-disant, pendant 6 mois !!! et non remplacée. Quand on sait que cette collègue a été arrêtée suite à une paralysie faciale dûe à un virus, que c'est son médecin qui ne lui donnait des arrêts que de semaine en semaine,  qu'elle ne fait jamais grève pour ne pas laisser ses 3è sans cours, que c'est elle qui a demandé à son médecin de pouvoir revenir plutôt que de prolonger son arrêt et que ce n'est pas de sa faute si le rectorat a été incapable de fournir un remplaçant, je trouve le procédé des parents dégueulasse, d'autant plus que, cette année, en histoire, on a été trois sur quatre à être victimes d'arrêt forcé.

- Bon, puis faut enfin que je me fixe à un type de présentation et d'écriture sur ce blogue, b.... ! j'arrête pas de me prendre la tête avec çà! grrrr!  et j'arrive pas (comment je cause, en plus!) à concilier lecture sous explorer et lecture sous firefox, çà m'énerveeeee !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Tout ça c'est de la faute aux parents d'élèves. Sans eux déjà, votre champ d'action serait plus élargi.
Répondre
M
Ce n'est pas un métier de tout repos... mais je suis certain que tu n'aimerais pas en faire un autre... @ bientôt,michel
Répondre