Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

And me, in the middle of all ?

6 Août 2008 Publié dans #L'actu du Moi !

Si je devais tenir un journal de ma vie et écrire ce qu'est présentement mon état d'esprit, sans doute mes propos seraient proches de ceux-ci:

un peu absent de moi-même et refusant d'engager mon âme ou mon esprit dans quoi que ce soit, je profite du sexe plus ou moins furtif, plus ou moins merdique mais surtout sans lendemain. Manque bien la tendresse, la complicité véritable, mais j'ai trop souffert pour vouloir autre chose que des plans sans prise de tête.
On a découché une nuit complète avec un type dont on est sans nouvelles depuis; on a aussi eu l'ocas de voir à poil  un de l'ancienne équipe municipale rémoise ...prestation médiocre du reste et j'en passe; on tripe avec des mecs en couple qui jouent sans leurs copains ...

On a profité aussi pour inscrire ce blogue dans la communauté histoire géographie pour pouvoir y poster quelques articles à l'occasion; mais je me demande si je ne vais pas déclassifier ce blogue qui, à par son auteur, n'a pas vraiment l'allure d'un blogue gay.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Mais pourquoi une catégorie ? Avant d'être historien, gay ou un peu atone en ce moment tu es un homme avec toutes ses complexes contradictions et ses cohérences inattendues.Et, permets-moi de te le dire, un homme comme je les aime : vrai.
Répondre
C
Bonjour Jérem,L'été est effectivement propice aux histoires sans lendemains, chez les gays, comme ailleurs. Pour ma part, je n'aime pas la classification, quelle qu'elle soit. Il y a des salauds partout et cette obsession de la taxinomie sur laquelle j'ai écrit il y a quelques temps sur mon blog reproduit un schéma d'ostracisme à l'envers, de la part des gays. Je me rends compte que j'écris de conneries : il n'y a pas  que l'été que l'on baise, l'hiver aussi et en toutes saisons.Pour ce qui concerne les journaux intimes, j'aime bien l'emploi du pronom indéfini on : il met une certaine distance entre le diariste et son protagoniste, même si ce protagoniste est le "je" de la veille!Pour commenter les blogs  de Over Blog, je suis obligé d'utiliser Intenet Explorer, ça ne fontionne plus sous Mozilla et avec IE, c'est la galère !Je vais esayer de commenter ton article sur le nabot mais tu sais déjà ce que j'en pense. Il ne vaut rien et c'est bien parce que le le Sarko ne vaut pas un yuan que les Chinois nous le rendront ! Qui voudrait d'un type pareil ? S'il le gardent en otage avec la Bétancourt et la Bruni, qu'ils les foutent tous dans une provinnce isolée de la Chine et que Delanoë ne crée pas un comité de soutien. Qu'ils y restent ! Tant pis pour les belles provinces chinoise isolées!
Répondre