Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Cohn-Bendit

6 Juin 2009 Publié dans #C'est juste mon avis

Jeudi soir, alors que certains prétendent avoir vu une blanche colombe européenne injustement salie par le méchant père François, je n'ai vu, moi, qu'un maquignon confondant les plateaux de télé avec un champ de foire, usant d'un tutoiement agressif et irrespectueux et d'un verbe gras et vulgaire, quelque chose dans le style entre Bernard Tapie et Jean-Marie Le Pen.

Il faut dire que Cohn-Bendit, à l'instar de ce dernier, n'en est plus à une provoc ou une incartade près et il faut croire que c'est de famille, car, pendant que Daniel écrivait des propos défendant la pédophilie dans les années 70, le frère, Gabriel, lui, soutenait mordicus les thèses négationnistes de Faurisson, sauf que, plus habiles que Le Pen, après avoir tenu de tels propos, ils croient qu'ils suffit de les renier pour obtenir l'absolution. Un peu facile comme tactique, non ?

Mais il est vrai que ne croyant sérieusement à rien, Cohn-Bendit gueule d'autant plus fort pour soutenir telle ou telle cause que la seule chose qui l'intéresse, c'est ce que ça va lui rapporter médiatiquement, un peu comme Kouchner.

L'Europe ? un fond de commerce comme un autre parce qu'il faut bien faire semblant d'avoir une cause à défendre pour brailler. Puis en attendant, il empoche son salaire de député européen, c'est toujours ça de pris.

Son écologie ? Oui, enfin, écolo, mais pas trop, à la mode "Stone et Charden" dans "Made in Normandie".
 A lire son programme, on se croirait revenus dans les années 70: c'est un programme passéiste et hostile à toute forme de progrès qui voudrait figer le temps; une sorte de programme écolo amish du XXIè siècle.

Ses listes ? Si vous cherchez quelque chose d'aussi bling-bling que l'actuel gouvernement, ne cherchez plus, les listes Cohn-Bendit sont faites pour vous ... d'Eva Joly à José Bové, on pourrait presque s'en servir pour tourner un remake dont le titre serait: " La bonne, la brute et le truand".

Mais là où on se marre franchement, c'est de voir la fine fleur de l'état-major UMP monter en première ligne pour défendre (eux qui détestent mai-68 !), l'ex-soixante-huitard reconverti en partisan du libéralisme, le plus comique étant certainement Hervé Morin qui, lui, n'a pas hésité à vendre son âme au diable pour obtenir un maroquin ministériel et à user de manoeuvres "borderline" pour obtenir le remboursement des frais de campagne de son Nouveau Centre.

Si avec ça ceux qui s'apprêtent encore à voter Cohn-Bendit n'ont pas compris qu'ils roulent en sous-main pour l'UMP qui n'a pas intérêt à voir Bayrou s'imposer comme candidat naturel face à Notre Leader Maximots en 2012, c'est vraiment qu'ils sont aveugles ou sourds.

Rachida, Pécresse, Barnier, Cohn-Bendit, Bové ... ah elle va être bien représentée la France à Strasbourg avec toute cette bande de toquards !



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Yes! Yes! Tout a fait d'accord. D'ailleurs je n'ai pas été voté. Franchement pas une liste m'inspire. Je retournerai aux urnes quand ils auront tous mis leur égo de côté.
Répondre
P
Très bien tes commentaires sur les élections !Il fallait seulement rajouter que Dany le rouge est le sous marin de Sarkozy et qu'il arrange bien ce dernier étant donné qu'il va couler les socialistes. Une fois cette besogne faite, il sera facile pour l'Ump de s'en défaire en sortant du placard quelques scandales passés. Mitterrand avait fait jadis la même chose avec Le Pen.
Répondre
S
Tu t'énerves et tu oublies l'orthographe...
Répondre
J
<br /> Oups, oui, une belle coquille ! je corrige cela de suite.<br /> <br /> <br />