Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Août 1910

7 Septembre 2010 Publié dans #Les année 1909 et 1910

Du 07 au 13 août 1910

Non, rien de rien .... Non, il n'y a vraiment rien ...
Vide de chez vide l'actu, remplie de mille billevesées pour meubler les colonnes de journaux qui, sans cela resteraient bien vides.
Sachez, tout de même, que les réparations du sous-marin Pluviôse qui avait tragiquement coulé en mai, ont débuté à Cherbourg.
De même, sous l'égide du journal Le Matin, a lieu le Circuit de l'Est: il s'agit de faire parcourir 800km, en 6 étapes, à des aviateurs.
La première étape, Paris-Troyes, est remportée par un certain Leblanc, qui s'impose aussi dans les 2ème (Troyes-Nancy) et la 3ème étape (Nancy-Charleville-Mézières).
Enfin, l'aviateur américain Drexel bat le record d'altitude en atteignant celle de 2012 mètres.

 

Du 14 au 20 août 1910
Quel festival pour les 80 ans de l'empereur François-Joseph : un court-circuit provoque un incendie à l'Expo universelle de Bruxelles, provoquant la destruction d'une grande partie de la section belge et de la section italienne et secondairement de la française; la cathédrale de Narbonne s'embrase aussi et voit disparaître dans les flammes l'orgue d'accompagnement, noircir certaines colonnes de marbre et fondre les plombs des vitraux et les tuyaux du grand orgue; enfin un train de plaisir - quel drôle de nom pour un train transportant surtout des touristes - venant de Bordeaux pour se rendre à Royan a percuté dramatiquement un train de marchandises en gare de Saujon, faisant 37 morts et 56 blessés suite à une erreur probable d'aiguillage.
On ne sait si c'est ce qui fut fatal au président chilien qui vient de mourir subitement, victime d'une attaque, alors qu'il se trouvait en Allemagne, à Brême, où il était venu se faire soigner.
Pendant ce temps, le circuit de l'Est s'achève et consacre Leblanc vainqueur des deux étapes finales et de l'épreuve, tandis que Moissan traverse la Manche avec un passager !
Il faut juste qu'il évite les cafés parisiens s'il veut se désaltérer à son retour: en effet, les débitants et restaurateurs de Paris et de la Seine annonçent une hausse de leurs tarifs et la suppression de la demi-portion.
Enfin, nous apprenons le décès d'un homme devenu inconnu, Charles Lenepveu, compositeur né à Rouen en 1840, auxquels on attribue quelques succès dont Velleda, tiré des Martyrs de Chateaubriand, joué au Covent Garden, ou encore une Jeanne d'Arc donnée en la cathédrale de Rouen en 1886.
Du 28 août au 02 septembre 1910
L'année 1894 avait vu la naissance du Sillon, journal chrétien d'inspiration démocratique et sociale, né dans le sillage de l'encyclique Rerum novarum de Léon XIII sur le monde ouvrier, lié surtout, dans la mémoire collective au nom de Marc Sangnier, bien qu'il n'en fut pas le créateur.
Or, les idées libérales de celui-ci, son refus de condamner entièrement la loi de séparation des Eglises et de l'Etat (1905), ses controverses avec les catholiques les plus conservateurs et l'Action française de Charles Maurras, ont eu raison de ce mouvement libéral: le pape Pie X vient de publier une encyclique condamnant les idées sillonistes et rappelle les prêtres à la discipline et à leur obligation de se placer sous l'autorité du clergé.

On ne sait si cela est lié, mais l'on apprend que le comte Albert Vandal, académicien et historien qui semble s'être surtout intéressé à Louis XV et à Napoléon, vient de décéder, à moins que cette mort n'ait été provoquée par le toast de Koenigsberg où Guillaume II, soutenu par son chancelier, a réaffirmé la nature divine de sa souveraineté et son hostilité au principe démocratique.

Enfin, montée du nationalisme aidant, on s'interroge sur les qualités et défauts du fusil Lebel qui équipe l'armée française depuis 1886, grâce au général Boulanger. Certains le jugent dépassé et souhaiteraient son remplacement par une arme plus moderne, même si le Lebel a eu le mérite d'être la première arme à ne plus utiliser la poudre noire et, grâce à son nouveau système de cartouche, à pouvoir atteindre des cibles à plus de 4000 mètres.
L'éditorialiste du Petit Journal s'élève cependant contre toute idée de remplacer un fusil qui a fait ses preuves, mais termine néanmoins son papier par une phrase qui laisse songeur: " Si le ministère de la Guerre a son remplaçant, qu'il en fasse l'essai d'abord avec nos troupes coloniales sur les peaux jaunes ou noirs de nos adversaires exotiques".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article