Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au temps béni des colonies

22 Février 2014 Publié dans #C'est juste mon avis

http://www.elhyani.net/wp-content/uploads/2010/05/Colonialisation_Maroc.jpg

 

La France sarkhollandiste semble de plus en plus renouer avec les vieux démons de la colonisation, comme au bon vieux temps d'arrière-grand-papa Jules Ferry. Sous prétexte d'y rétablir l'ordre et d'une mission civilisatrice qu'aurait la France vis-à-vis d'un continent qui ne serait jamais entré dans l'histoire, (en réalité pour basses raisons économiques), nos troupes interviennent au Mali ou en Centrafrique, comme jadis au Maroc, dans la plus pure tradition des préceptes légués par l'ancêtre de 1885 à ses héritiers politiques .

 

Hier, une annonce gouvernementale est venue franchir un pas de plus dans la recolonisation du monde et de l'Afrique; pourtant, il y a encore quelques mois, on nous disait que nationaliser n'était pas une bonne chose, que ce temps-là était révolu, qu'il valait mieux que les salariés de Florange perdent leur boulot plutôt que d'essayer de le maintenir par des moyens "nationaux" !


Là, les Hollandistes ont tout simplement décidé, de créer de toutes pièces une nouvelle compagnie nationale: la Compagnie nationale des mines de France (CMF).

" Elle accompagnera aussi l'exploitation du sous-sol de nos territoires d'outre-mer, comme en Guyane, où nous disposons de réserves d'or considérables et où sévit un orpaillage sauvage. Là-bas c'est la loi de la jungle dans le secteur minier. (...) Nous explorerons aussi le sous-sol d'autres pays. Les pays d'Afrique francophone, notamment, aimeraient travailler avec nous plutôt que d'avoir affaire à des multinationales étrangères", dit Arnaud Montebourg, précisant que la nouvelle compagnie publique aura également "vocation à travailler en Asie centrale et en Amérique du sud ".

 

Exploiter les Drom-Com, l'Afrique et nos anciennes zones d'influence en Amérique latine au XIXème pour fournir des matières premières à la métropole, sous couvert, et avec la bénédiction de l'Etat, via une compagnie nationale à capitaux fournis par les contribuables français - et dans un but civilisateur sans doute -, il fallait bien Hollande pour en revenir à de tels archaïsmes.

 

Surtout que l'on sait très bien comment ces aventures finissent en général: des millions versés en pots-de-vin pour financer les partis politiques français !

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article