Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'UMP s'attaque aux jurés d'assises

9 Juin 2010 Publié dans #C'est juste mon avis

Alors que les yeux des Français sont détournés vers les problèmes du moment ou vers les jeux du cirque qui, cette année, vont avoir lieu en Afrique du Sud, les néo-conservateurs absolutistes sarkoziens continuent leur œuvre de grignotage de la démocratie.
Pour faire pendant à la réforme de la justice prévoyant la suppression pure et simple du juge d'instruction, accusé de tous les maux, voici que le député UMP Garraud propose la suppression pure et simple du jury populaire en première instance dans les procès d'assises, une conquête de la Révolution française que même Napoléon Bonaparte n'a pu remettre en cause.
Le prétexte avancé à cette suppression serait l'inutilité de ces jurés qui, se laissant trop souvent manipuler par les magistrats, ont tendance à suivre les avis de ceux-ci plutôt que leur intime conviction.
Prétexte qui ne dupe personne puisqu'il s'agirait de remplacer ces jurés par des magistrats professionnels !
Comment croire que ceux-ci seraient plus indépendants de leurs collègues juges que des jurés tirés au sort à partir des listes électorales ?
Au contraire, ils risquent bien de leur être encore plus soumis.
Le système des jurés populaires n'est peut-être pas parfait, mais faut-il, pour autant, rompre avec l'héritage révolutionnaire qui fait participer la société au châtiment du crime pour un système renforçant la toute-puissance des magistrats et restaurer ainsi les anciens Parlements abolis en 1790 ?
Quand on voit comment la justice est rendue dans des juridictions comme les tribunaux correctionnels où seuls siègent des magistrats, on ne peut qu'être légitimement inquiets d'une telle réforme pour les justiciables.
Quant-au prétexte avancé, Monsieur Garraud n'aurait-il pas remarqué, de son côté, l'inutilité des députés et des sénateurs qui, de toute façon, finissent toujours par voter 100 % des projets de lois qu'on leur soumet.
Ne conviendrait-il pas, dans ces conditions, de supprimer le Parlement afin d'établir une République absolue où le roi-monarque aurait, pendant cinq ans, des pouvoirs sans partage, vu que, dans les faits, c'est déjà ce qui se passe ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K


Ne conviendrait-il pas, dans ces conditions, de supprimer le Parlement... Voilà une
bonne idée! A quoi servent encore les sénateurs? N'a-t-on pas en France trop d'élus par habitants?


On est déjà presque dans un République absolue puisque les parlementaires sont inféodés au Pouvoir et veules
par peur de perdre leur poste.



Répondre
S


Et puis pourquoi n'irait-on pas plus loin dans l'amusement?  on oublie tous les codes civils, toutes les jurisprudences et puis tant qu'on y est les avocats et on tire au sort  les
sentences ? IL sufirait de constituer des urnes différentes selon les délits et on fait même pas de procès. Le prévenu est considéré comme automatiquement coupable et on tire au sort la sanction
!!! Voilà un nouveau jeu pour le peuple !  il y aurait des perdants et des gagnants, comme dans la vie quoi !


  



Répondre