Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le sarkothon est lancé

24 Juin 2010 Publié dans #C'est juste mon avis

Après la dernière mobilisation déjà importante mais que télé-Sarko avait cherché à nier, celle d'aujourd'hui vient apporter un démenti cinglant à La Voix de Son Maître, qui, ce soir, aura bien du mal à mentir sur l'ampleur considérable de la colère qui monte contre la réforme des retraites avec des manifs monstres avec 6 000 manifestants à Reims, 4 000 à Charleville-Mézières (soit dans les deux villes le double de la dernière fois), sans compter le nombre de grévistes non-manifestants.

A chaque fois, outre leur cas personnel, la première des préoccupations des manifestants où se trouvaient nombre de salariés du privé, c'est l'emploi des jeunes partout exprimée dans les cortèges.

Sarko est accusé de sacrifier les jeunes et de les condamner au chômage et à la précarité en maintenant les vieux au boulot.
C'est un argument qu'il aura beaucoup de peine à combattre, et, à mon avis, c'est ce sentiment très majoritaire des gens qui connaissent tous dans leur entourage un jeune qui galère pour trouver du boulot - et ça c'est du concret pour eux - qui va couler sa réforme des retraites.
Les femmes aussi se sentent particulièrement victimes d'une réforme discriminatoire avec le recul de l'âge d'obtention du minimum vieillesse à 67 ans !!!
Enfin, la disproportion de l'effort demandé aux salariés par rapport aux entreprises choque énormément aussi dans les cortèges.

Ajoutez sans doute à cela, l'exaspération devant l'affaire Woerth, qui, dans tout autre pays aurait déjà été contraint à la démission (faut-il un 06 février 1934 pour l'y forcer ?), ou la gestion calamiteuse du dossier des bleus par une Roselyne qui a laissé pourrir la situation et vous avez tous les ingrédients pour que ça pète sérieusement si Sarko ne retire pas sa réforme comme l'avait fait Villepin avec le CPE.

Surtout qu'à la rentrée, les étudiants seront certainement dans les cortèges.

Une vraie bombe que le pouvoir en place, complétement usé, semble incapable de pouvoir désamorcer tant son discrédit est total auprès de l'opinion publique.

Seul, sans doute, un retour des députés devant les électeurs, pourrait assainir la situation mais ce n'est guère dans la culture de la 5ème République et encore moins depuis qu'en 2002, elle est devenue ultra-monarchique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Je prie tous les jours pour que cela pète un bon coup...!! A première vue les français sont des veaux....euh je crois l'avoir déjà dit une fois. dans un article...hum...lol 



Répondre
J


On verra bien si les étudiants de bougent à la rentrée. Il n'y a qu'eux pour faire capoter cette réforme.



C


Je te suis à 100 % très Cher Christophe mais pourquoi ont-ils élu ce type ? Les Français ? Ceux là mêmes qui sont dans les cortèges ! Je t'embrasse et merci pour ton article.



Répondre
J


Super-primes pour les préfets, ceinture pour les autres; il a le sens des hiérachies, des notabilités notre conservateur réactionnaire.