Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mai 1910

6 Juin 2010 Publié dans #Les année 1909 et 1910

Du 07 au 13 mai 1910

Le Royaume-Uni est en deuil, le roi Edouard VII vient de s'éteindre à 69 ans, laissant un héritier, George V, que les journaux décrivent comme timide, effacé et presque inconnu des Britanniques. Il ne devint d'ailleurs héritier du trône qu'à la suite du décès de son frère aîné, le duc de Clarence (celui qu'une certaine littérature voit en Jack l'éventreur), dont il épousa la promise.
Quant au roi défunt, outre les écarts de conduite qui ont jalonné sa vie de prince héritier, ses maîtresses (la dernière, Alice Keppel fut d'ailleurs présente à son chevet), il s'est surtout attaché, une fois devenu roi, à bâtir l'Entente Cordiale avec la France et la Russie, au grand dam de son neveu Guillaume II, le Kaiser.

Pendant ce temps, le deuxième tour des législatives, en France, confirme la stabilité du corps électoral.

Les résultats finaux s'établissent ainsi:
Conservateurs: 71 (-9)
Nationalistes: 17 (+1)
Progressistes: 59 (-1)
Républicains de gauche: 93 (+11)
Radicaux et radicaux-socialistes: 248 (-21)
Socialistes indépendants: 29 (identique)
Socialistes unifiés: 74 (+19)
Dans la Marne, seuls deux députés restaient encore à élire; dans la circonscription de Reims 2, la victoire revient au député sortant, le socialiste indépendant Camille Lenoir et dans celle d'Epernay, elle revient à Adhémar Péchadre, radical-socialiste et lui aussi député sortant.

Enfin, pour terminer, signalons qu'un tremblement de terre a secoué le Costa-Rica; on annonce 1000 morts, et que Meyer, l'homme qui avait assassiné un commis rémois à la fin de l'année dernière, a été condamné à mort.

Du 14 au 21 mai 1910

Les Parisiens croyaient voir la comète de Halley ... c'est râââââtéééééééééééééé ! un orage est venu empêcher toute observation et ils ne sont pas prêts de revoir celle-ci, c'est ma boule de cristal qui vous le dit !
On pourra toujours les consoler en organisant une tombola avec les restes d'Elisa Vandamme en prime puisque des promeneurs ont retrouvé le deuxième pied près du Canal St-Martin, tandis que les plongeurs ont mis la main sur une partie du gros intestin d'un poids de 1,5 kg nous dit-on !
C'est peut-être cette info qui a eu raison des 89 ans de la cantatrice Pauline Viardot, soeur de la célèbre Malibran qui eu son heure de gloire dans des rôles comme celui de Fidès dans les Prophètes de Meyerbeer ou dans Sapho de Gounod.
En tout cas, l'assassin d'Elisa, lui, nous offre une nouvelle version du crime: il l'aurait tuée parce que celle-ci, profitant d'un moment d'assoupissement, aurait tenté de le voler !
Par contre, une chose est certaine, il n'est certainement pas l'assassin du baron de Montrond, retrouvé par son jeune domestique de 15 ans, Auguste Liais, le corps ensanglanté dans son lit, dans son château de Closgiot à Martinvast, à 8km de Cherbourg.
Enfin, la semaine ne serait pas complète sans l'accident d'avion qui coûte la vie à M. Hauvette-Michelin, neveu des célèbres Michelin de Clermont-Ferrand (son aéroplane, en difficulté, a heurté un pylône qui se renversa et lui fractura le crâne), la victoire d'Emile Georget dans la course cycliste Bordeaux-Paris et une extension de la révolte albanaise qui partie du nord à majorité musulmane et catholique, gagne désormais le sud à majorité grecque orthodoxe.

Du 22 au 28 mai 1910

Il est heureux que les journaux télévisés n'aient point existé à l'époque, sinon nous aurions eu droit à la grande dramaturgie de la tentative de sauvetage des marins du submersible Pluviôse, un engin lancé en 1907, dirigée par le ministre de la marine en personne, après que celui-ci a été heurté, à proximité de la rade de Calais, par le paquebot Pas-de-Calais de la Compagnie des chemins de fer du Nord, dramaturgie tout à fait inutile, du reste, puisque, dès le début, on se doute bien qu'il n'y a aucun survivant parmi les 3 officiers dont le commandant de la base sous-marine, Ernest Prat, et les 24 matelots.

Cela n'empêche pourtant pas le même ministère, de lancer - sans aucun lien avec l'affaire précédente, il faut le dire - une circulaire interdisant désormais d'appeler commandant tout lieutenant de vaisseau qui dirigerait un navire, cela devant être réservé aux seuls officiers supérieurs; en conséquence, il faudra désormais appeler les lieutenants de vaisseau, capitaines.


Petite devinette:

On sait tous que Louis Blériot a été le premier à traverser la Manche, mais qui fut le deuxième ? Hum ?
Allez, je vous donne la réponse.
Il ne s'agit, ni plus, ni moins que de Jacques de Lesseps, le fils du fameux Ferdinand. Aurait-il en vue de construire un canal entre la France et le Royaume-Uni ?
D'ailleurs, les Lesseps sont un peu envahissants dans les journaux puisque Ismaël, un des frères de Jacques, vient d'être assez sérieusement blessé après s'être battu pour la troisième fois en un mois ! en duel avec Monsieur de Poligny.

Avec tout cela, on en oublierait presque la République des lettres qui célèbre le 25ème anniversaire de la mort de Victor Hugo, pleure le maire de Chitry-les-Mines, Jules Renard qui s'éteint à 46 ans, victime d'artériosclérose, nous dit-on, et élit au fauteuil du défunt cardinal Mathieu à l'Académie française avec l'appui de Pierre Loti, un breton de choc en la personne de Monseigneur Louis Duchesne, dont on se plait à lire la petite phrase à l'encontre du très conservateur Pie X (pardon, St-Pie X) qui avait fait mettre à l'Index son Histoire ancienne de l'Eglise, jugée trop moderniste: « C'est un gondolier vénitien dans la barque de saint Pierre : il est naturel qu'il la conduise à la gaffe...» (Pie X avait été patriarche de Venise avant son élection).


Enfin, sachez aussi que l'assassin du crime de Martinvast a été arrêté; il s'agit d'un certain Louis-Jean Guéret qui avait travaillé un temps pour le baron avant d'être renvoyé à cause d'un vol, que les assassins de la pauvre Madame Gouin (voir en 1909), ont été condamnés, l'un à la peine de mort, l'autre à 20 ans de travaux forcés et 10 ans d'interdiction du territoire français, que de violents tumultes ont éclaté lors de l'agrégation de Médecine (jets de bouteille, oeufs, tomates ... sur les membres du jury), une partie des candidats protestant contre l'absence de réponse du ministère à leur demande de réforme de l'examen et que la mort de l'explorateur britannique, Boyd Alexander qui s'était fait connaître dans son périple entre le Niger et le Nil entre 1904 et 1907, a été confirmée par les autorités françaises; il aurait été tué le 02 avril par des Nyeris, au cours d'un affrontement.

Du 29 mai au 04 juin 1910
Actualité pléthorique que celle de cette semaine, et sans solution de continuité.

Commençons donc d'abord par des nouvelles d'une affaire ancienne. Le nom de Maurice Knockaert rappellera peut-être quelque chose à certains; c'est ce jeune homme qui, débarqué d'Argentine où il s'était enfui, avait, à Paris, assassiné Louis-Donald Fleurot, connu pour ses moeurs spéciales fin mars 1909.
Le conseil de guerre du Brabant, réuni à Bruxelles, procédait à son jugement cette semaine. A l'issue des débats où officiers et professeurs qui ont eu l'accusé comme soldat ou élève sont venus témoigner pour les meilleurs renseignements sur sa moralité, il est acquitté sous les applaudissements de la salle.

C'est aussi l'ouverture devant les Assises de l'Yonne, du procès d'une autre affaire criminelle horrible qui avait eu lieu l'an dernier à Jully pour juger Joseph Jacquiart, 16 ans au moment des faits et Joseph Vienny, 14 ans à l'époque, qui avaient assassiné à coups de revolver ou de hache, leur patron, sa femme, la bonne et deux des domestiques de ferme de leur âge. La tête tournée par les nombreux récits d'aventure et de chasseurs de bêtes sauvages qu'ils avaient lus et qui leur fit concevoir l'idée de partie en Afrique, ils se décidèrent au crime lorsqu'ils eurent peur que leur patron ne leur retienne sur l'argent nécessaire au voyage - ils avaient chiffré celui-ci à 1500 francs - la somme de 40 francs pour la fourche que Jacquiart venait de casser.

C'est enfin, pour terminer la rubrique judiciaire, l'annonce de la fuite du chef de gare du CBR (chemin de fer de la banlieue de Reims) de Vailly, Charles Joseph Baize, 31 ans, qui pour le coup, a bien baisé la compagnie puisqu'il s'est enfui avec 1800 francs pris dans la caisse.
A noter que le CBR, chemin de fer à voie métrique, dont la première ligne a été inaugurée en 1896, a compté jusqu'à 400 km et desservait 180 communes de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes. Fortement touché par les destructions durant la Première Guerre mondiale, il a néanmoins joué un rôle très important dans la bataille, ce qui lui valut la Croix de guerre.

De son côté, avec bien des difficultés, le Ventôse a été désenchoué; sa coque comprend un trou béant à l'arrière-gauche au-dessus du tube lance-torpilles.
Toujours dans le domaine maritime, on nous annonce que le commandant Charcot et son Pourquoi-pas ? partis du Havre le 14 août 1908 pour une mission d'exploration en Antarctique, sont arrivés à Guernesey.
Enfin, de son côté, l'Amiral-Ponty a amené en France, avant de les transporter en Guyane, 35 condamnés dont une femme et 13 lieutenants ou soldats du De-Tham que l'on continue à traquer en Indochine.

Aviation: cette fois-ci, c'est l'Anglais Charles Rolls qui vient de se distinguer en effectuant la première traversée aller-retour de la Manche.

rubrique nécrologique: deux décès à signaler, celui de Robert Koch qui découvrit, en 1882, le bacille responsable de la tuberculose, et celui de la veuve d'Isaac Pereire qui vient de s'éteindre à 86 ans.

Le gouvernement français a présenté son programme devant la nouvelle chambre issue des élections: réforme administrative, électorale (création d'un suffrage proportionnel pour l'élection des députés), judiciaire et réforme du statut des fonctionnaires.

Têtes couronnées: Tandis que François-Joseph se rend en visite officielle en Bosnie-Herzégovine, terre annexée en 1908 par l'Autriche-Hongrie, le Kaiser se faisait opérer à la main droite d'un furoncle.
Cependant, le Petit-Journal s'inquiète de la possible arrivée sur le trône de Monaco, d'un prince allemand en cas de décès d'Albert Ier. En effet, même si Albert a un fils, Louis-Honoré, il est de notoriété publique que le père et le fils ne s'entendent pas du tout alors que Guillaume d'Urach, fils de la grand-tante Florestine, est souvent de la suite de Son Altesse Sérénissime. De là à parler de modification des règles de succession au profit du prince allemand ...

Enfin, terminons sur une note de légèreté puisqu'on apprend que la saison italienne aura pour chef-d'orchestre, Toscanini.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article